Qu’est-ce qu’un mariage païen ou une cérémonie païenne ?

Même si le mariage n’est clairement plus un passage obligé de nos jours, de nombreuses études montrent à quel point ce « rite de passage » demeure très important pour beaucoup de couples.
Depuis que l’on ne se marie plus forcément dans son village d’origine entre personnes de même héritage culturel, les façons de se marier se sont nettement diversifiées, amenant parfois une certaine complexité de choix.
Mais alors comment matérialiser l’engagement et organiser sa cérémonie de mariage ?
Certains couples jouent l’évitement en se pacsant discrètement ou en se mariant à Las Vegas sous l’autorité d’un Elvis Presley contrefait. D’autres estiment que c’est à l’autre de se conformer à des traditions ou à des injonctions familiales estimées non négociables.
Entre les deux, il y a ceux qui cherchent et qui inventent leur cérémonie comme une chanson qu’ils écriraient à deux, espérant rallier leurs proches autour d’un moment fédérateur pour tous.

Les différents styles de cérémonie de mariage

À l’heure actuelle on distingue surtout 3 grandes catégories :

  1. Les cérémonies religieuses
  2. Les cérémonies civiles
  3. Les cérémonies laïques

Dans les cérémonies religieuses ou civiles, il est assez facile de se projeter, car elles obéissent à des déroulés précis et leurs contenus sont précisément codifiés. Les premières – religieuses – relèvent du dogme, les secondes – civiles – relèvent de la législation et même si la personnalité de l’officiant peut influer sur le style, les couples savent à quoi s’attendre.

En ce qui concerne la 3ème catégorie, la cérémonie laïque, c’est plus flou…

La cérémonie laïque

Ce terme est souvent utilisé par défaut, pour qualifier une cérémonie ni religieuse ni civile dont le contenu reste à définir. Les styles de cérémonie dites « laïques » sont donc aussi variées que les mariés ou les personnes qui les officient le sont ! La cérémonie laïque peut-être menée de plusieurs façons différentes :

  • Par les mariés eux-mêmes qui écrivent le déroulé et confie le rôle de maitre de cérémonie à un.e proche. Dans ce cas, sauf exception, obtenir un vrai moment d’émotion sincère le Jour J parait bien peu probable (c’est un avis personnel).
  • Par les proches des mariés pour une ambiance familiale nourrie de l’évocation attendrie ou amusée des souvenirs. Le résultat est alors très lié à la capacité d’implication des personnes, à leur talent d’orateur.
  • Par un.e officiant.e professionnel.le au style plutôt classique ou « neutre » qui amène un minimum de contenu pour assurer les transitions entre les interventions extérieures.
  • Par un.e officiant.e « Showman / Showoman ». Ce profil correspond souvent à des comédiens qui assurent occasionnellement le rôle d’officiant. Dans ce cas, la cérémonie sera comme un spectacle, rythmé par sa personnalité et ses talents éventuels : blagues, sketches, tours de magie, chansons, cascades… Il n’y a pas de limite !
  • Par un.e officiant.e ayant une approche particulière et personnelle de la cérémonie de mariage. C’est ici que je verrai les cérémonies païennes telles que je les pratique depuis 2011.

La cérémonie de mariage païenne ou Pagan Wedding

Pour moi, une cérémonie païenne est une cérémonie non religieuse mais pas anti-religieuse.

Pour moi, une cérémonie païenne est différente d’une cérémonie purement laïque car son contenu va au-delà du récit anecdotique de la vie des futurs mariés. La cérémonie païenne recherche une transcendance fédératrice et spirituelle. Pour moi, les piliers d’une cérémonie païenne sont les suivants :

• La valorisation du corps comme de l’esprit ;
• La considération du lien de mariage non forcément assujetti à un projet d’enfant ;
• La considération de toutes les formes d’amour et de lien ;
• L’invocation de la Nature en tant que transcendance et cadre poétique, laissant la liberté à chacun de se rapprocher
ou non de la notion de divin ;
• L’utilisation de gestes et de traditions anciennes transmises de façon orale et informelle (cf.handfasting par exemple) ;
• L’absence de dogme, la responsabilité personnelle passant avant la doctrine.

AURÉLIE, célébrante pour OR & LIENS